• Un service professionnel inégalable

Équipe
Petit mot de la propriétaire

Petit mot de la propriétaire

Au tout début, j’ai commencé par suivre une formation d’éducatrice canin (maître-chien à l’époque). J’ai donc ouvert mon centre, poussé par le désir de faire de l’entrainement de chien. Ayant appris le dressage à l’ancienne selon les méthodes dites traditionnelles, je me suis retrouvée, après quelques années, devant une réalité pas facile à vivre. Ces méthodes n’étaient pas toujours bénéfiques pour les chiens et parfois, cela engendrait stress et peur. À cette époque, j’avais une belle chienne du nom de Geisha, berger belge malinois, avec qui j’avais une complicité incroyable. Elle avait une obéissance de compétition à en couper le souffle. Un vrai spectacle à regarder. Elle était parfaite sauf lorsqu’elle était grandement insécure, elle avait tendance à grogner et mordre  »snapper ». Aujourd’hui, je peux dire que j’ai contribué en grande partie à son malaise de par mes réprimandes et mon manque de connaissances du langage canin (le langage canin n’était pas très connu à l’époque). Malgré tout le positif que je mettais dans nos séances d’entrainement, malgré toute la  »drive » qu’elle avait pour sa balle, malgré tout le plaisir qu’on avait à travailler ensemble, je gardais quand même l’option des petites corrections ici et là (moins de 10% de mon entrainement). Je ne savais pas que cela avait un si grand impact sur l’état émotif de mon chien. J’ai donc pris la décision de la faire euthanasier par mesure de sécurité suite à plusieurs incidents. Ce fut un vrai bas fond. J’en porte encore le poids.

C’est alors que j’ai décidé de reprendre des formations en mettant toutes ces connaissances de l’entrainement de côté et repartir à zéro. Je me suis fait la promesse de ne plus jamais utiliser d’étrangleur, ni de collier anti-aboiement, ni de collier électrique, ni de collier à la citronnelle, ni de petits’’pop » dans la laisse. Bref, tout ce qui brise la relation humain-chien, qui augmente le stress, créer de l’inconfort physique, etc. Ma motivation à apprendre sur le comportement, la psychologie canine, sur le développement des chiots, les méthodes d’entrainement est sans fin. Ce fut avec grand plaisir et délivrance (car la correction n’a jamais été quelque chose d’agréable à faire) que j’ai commencé mes nouvelles formations. J’ai couru et je cours encore les séminaires et les formations. Je lis des livres de plusieurs vétérinaires comportementalistes et d’éducateurs de renom. La psychologie canine est devenue une vraie passion pour moi. Aujourd’hui, je fais amende honorable en offrant des cours qui prônent uniquement des méthodes d’entrainement par le renforcement positif. Il n’y a plus d’étrangleur à vendre dans le commerce ni aucun autre outil de correction. Je connais maintenant tous les impacts de la correction, aussi minime soit-elle.

Je vous remercie de faire confiance à notre équipe et à moi-même. Je peux vous garantir que le bien-être de votre chien est au premier plan. Notre façon d’enseigner vous permettra de bien comprendre la psychologie derrière les méthodes d’entrainement que vous apprendrez avec nous.

Merci encore, Jacynthe

CONTACTEZ-NOUS DÈS MAINTENANT!

POUR PLUS D'INFORMATIONS