• Un service professionnel inégalable

  • 3 avril 2020

Éducation et punition chez le chien

Éducation et punition chez le chien

Éducation et punition chez le chien 1024 320 Centre Canin Legardeur
dressage de chien

Punir ou ne pas punir? Là est la question.

La définition de la punition est “L’action de punir, d’infliger un châtiment, une peine…” Les synonymes de punition sont: châtiment, condamnation, correction, pénalité, sanction… Règle générale, lorsque nous voulons punir un comportement nous faisons l’action d’infliger une correction en réponse à une attitude considéré comme répréhensible ou déplacée. Le but de faire subir ce châtiment est de dissuader ou de faire arrêter ce type de comportement. Habituellement, lorsque nous punissons notre ami canin avec un outil aversif (une petite tape, un coup de laisse, utiliser un collier à la citronnelle ou encore un jet d’eau) certe le comportement cesse sur le coup, mais à quel prix? Le seul côté positif de la punition est de procurer un soulagement à la personne qui l’inflige car elle obtient l’arrêt du comportement indésirable.

Les conséquences de la punition chez le chien

La punition ne fait qu’ajouter du stress ou de la douleur à votre chien. Toutes sources de stress sont nuisibles pour l’apprentissage des bonnes manières. Le stress joue sur les glandes surrénales de votre chien et produit du Cortisol, une hormone qui fait augmenter le taux de glycémie. Ce qui provoque généralement une hausse d’énergie. Le stress peut également diminuer le taux de sérotonine, ce qui peut avoir comme effet d’augmenter la nervosité, la dépression et plus irritable. Tout comme chez l’humain, le stress est nocif à la qualité de vie, de à la santé mentale et physique.

Dommage collatéraux à la punition

Le chien fait rarement le lien entre le comportement et la punition. Au mieux, il apprendra à éviter, mais cela ne lui enseigne pas le bon comportement à adopter. Il est très fréquent que la punition engendre des problèmes de comportements qui n’existaient pas auparavant. Il y a beaucoup de chances que le chien fasse une association entre ce qui était dans l’environnement et le stress vécu par la punition. Je m’explique. Si, par exemple,  j’ai un chien qui tire et saute en laisse lorsque je croise d’autres amis canins. Et à chaque fois, je réprimande mon chien en disant “NON” et en donnant un petit coup sec sur la laisse, rien de trop fort. Mon chien risque d’associer qu’à chaque fois qu’il croise un chien, il subit un stress et un peu de douleur ou de l’inconfort. Je ne suis pas en train de lui enseigner à rester calme. J’augmente son stress sans lui enseigner un autre comportement. Donc, très vite pour lui, un autre chien peut devenir synonyme de danger, de désagrément. Alors, il est fort probable que je me retrouve avec un problème de réactivité. Mon chien pourrait vouloir ‘’charger’’ tous les chiens sur son passage afin de les tenir à distance. Il serait préférable d’enseigner un comportement adéquat plutôt que de penser à punir un comportement indésirable! Ultimement, vous pourriez aussi briser votre lien de confiance avec votre chien. Ce que nous désirons le plus c’est que notre chien se fie à nous et qu’il puisse avoir confiance que je ne suis pas là pour ‘’l’agresser’’ mais plutôt pour le guider. La punition peut mener à divers problème tel qu’une diminution de l’efficacité du rappel et une redirection d’agression envers ce qui l’entoure. 

L’état émotif du chien avant tout

Autre chose à ne pas négliger. On parle souvent de l’état émotif du chien. Afin de pouvoir enseigner un nouveau comportement à notre chien, nous devons vérifier si celui-ci est disponible mentalement. Si un individu vit une trop grande émotion positive ou négative, il n’y a pas beaucoup d’apprentissage possible. Dans l’exemple précédent, si je punis mon chien car il était trop excité par la présence d’un chien, j’augmenterai son niveau de stress. Je n’aiderai pas à ma cause, la majorité de son cerveau sera occupé par tout ce stress, donc, peu de place pour apprendre. Faisons un parallèle avec nous, si nous vivons un grand stress ou même une émotion très forte comme des retrouvailles et que nous sommes submergés par nos émotions, est-ce le bon temps pour que quelqu’un nous enseigne comment faire des calculs mathématiques?

Solutions à la punition

Idéalement, nous devrions cesser le réflexe de dire “NON” et de punir. Il sera plus optimal de se demander qu’est-ce que nous aimerions de la part de notre chien, quel est le comportement qui nous conviendrait? Si, par exemple,  nous ne voulons pas que notre chien s’étende sur le divan, il n’est pas efficace de le chicaner et de le pousser en bas du sofa. Le chien n’aura pas appris à faire autre chose. Pourquoi ne pas l’entraîner à rester sur son coussin? Approchez son coussin près de votre divan, offrez lui un os ou un jouet garni de nourriture. Donnez lui des petites récompenses lorsqu’il mange son os sur son lit. Faites des séances d’entraînement avec beaucoup de couche-reste sur son coussin. Aidez le à développer des bonnes habitudes. 

Demandez de l’aide

Prendre des cours privées ou en groupe. Autre chose à ne pas négliger. On parle souvent de l’état émotif du chien. Afin de pouvoir enseigner un nouveau comportement à notre chien, nous devons vérifier si celui-ci est disponible mentalement. Si un individu vit une trop grande émotion positive ou négative, il n’y a pas beaucoup d’apprentissage possible. Dans l’exemple précédent, si je punis mon chien car il était trop excité par la présence d’un chien, j’augmenterai son niveau de stress. Je n’aiderai pas à ma cause, la majorité de son cerveau sera occupé par tout ce stress, donc, peu de place pour apprendre. Faisons un parallèle avec nous, si nous vivons un grand stress ou même une émotion très forte comme des retrouvailles et que nous sommes submergés par nos émotions, est-ce le bon temps pour que quelqu’un nous enseigne comment faire des calculs mathématiques?